Publié par : lukmah | 4 mars 2013

Les uns et les autres

« Les uns et les autresIMG_5349[1]
Les uns ou les autres
Si chacun est l´autre pour l´un
Rarement il est l´un pour l´autre
Malgré tous les discours
Les appels au secours
Des autres
Des autres. »

Depuis que je suis au Mexique, la chanson du film de Lelouch me trotte dans la tete… disparites et inegalites dans la 14e economie de la planete. Au dela des beautes de la ville coloniale de Oaxaca ou je pause une semaine, une pauvrete qu’on pourrait croire d’un autre age cotoie ainsi le Mc Donald et les touristes…

Rencontres multiples dans la capitale de l’Etat de Oaxaca, un des plus pauvres de la federation mexicaine et peuple d’une grande diversite de nations indigenes. Une ville a l’histoire difficile et douloureuse mais riche d’une creativite sociale IMG_5432[1]incroyable…

Avec l’ONG En Via qui rend accessible des microcredits a des groupes de 3 femmes dans les communautes environnantes, je rencontre Magdalena et son mari a San Sebastian Abosolo. A 68 ans, cette grand-mere va 3 fois par semaine revendre des fleurs et l’ail qu’elle produit dans un marche de Ticla. Sur 1m50 a terre, elle  y dispose sa marchandise. Magdalena va peut-etre maintenant se lancer dans un 4e pret pour commencer la culture de piments… » pero es una cosa que me voy a platicar con mis companeras« , elle ajoute avec un sourire.

Deux blocs plus loin dans ce village ou une seule route est goudronnee, Maria-Dolores vit au milieu de ses poules et dindons. Derriere la batisse en tole: une vache et un cochon, achete avec le 2e microcredit qu’elle a contracte avec Magdalena et sa fille aupres de la Fundacion En Via. Le petit Isaac est super heureux d’avoir des visiteurs auxquels il montre les poussins dont il a la charge. Sa grand-mere, derriere ses lunettes fatiguees, est fiere aussi de raconter ce qu’elle a pu accomplir et ses projets pour le futur grace aux microcredits (leIMG_5426[1] premier de 1300 pesos a 0%). Mais les lunettes n’arretent pas les larmes quand elle en vient a dire que son fils, parti sans papiers au Canada, a ete arrete pour sejour illegal…

Mireilla et Alo qui s’occupent du dejeuner dans l’hostel ou je loge ont aussi beaucoup de famille aux USA: cousins, nieces, freres…  Avec ou sans papiers, je ne sais pas mais Mireilla me reparle du film »Un dia sin Mexicanos » qui imagine la vie aux USA sans les Mexicains…impossible pour ces gringos « que van a llorar » annonce le drole de trailer! Les champs californiens exploites a coup d’ engrais et d’ouvriers sans papiers me reviennent en tete…

IMG_5504[1]Evidemment je ne rencontre pas Carlos Slim, l’homme le plus riche de la planete… pourtant mexicain comme Magdalena, Maria-Dolores, Mireilla, Alo et 6 millions d’illegaux aux USA.

En 2012, lui a possede une fortune estimee a 73 milliards de dollars, soit 933 000 000 000 pesos. Samantha, coordinatrice d’En Via m’evalue le budget familial de la plupart des femmes avec lesquelles elle travaille a 8000 pesos par mois…

« Sur terre ils se vautrent
Les uns sans les autres
Si tous les hommes sont égaux
Certains sont plus égaux que d´autres »

————————

En 2010, El Consejo Nacional de Evaluación de la Política de Desarrollo Socia (CONEVAL) estimait que 52 millions de Mexicains se trouvaient en situation de pauvrete et 11.7 millions en situation de pauvrete extreme.

Meme s’il faut etre prudent sur ces definitions de seuil de pauvrete (uniquement monetaire), ce que j’ai pu en lire met en exergue la persistance voire la montee des inegalites. Et ses detracteurs insistent sur les effets du neoliberalisme applique au Mexique (NAFTA et autres).  Entre 2008 et 2010, le meme CONEVAL evaluait que la population en situation de pauvrete avait augmente de 48.8 a 52 millions de personnes, soit 46.2% du pays…

Oaxaca s’est soulevee en 2006 contre l’autoritarisme de son gouverneur de l’epoque (lire plus long ici). Un mouvement social impressionant s’est traduit pendant 6 mois par une initiative autogestionnaire de la ville et d’autonomisation d’autres communautes dans l’Etat de Oaxaca. De facon tres actuelle, l’opposition continue sur le plan de l’education alors que le nouveau president du Mexique vient de promulguer une reforme de l’Education. La section XXII du syndicat enseignant a Oaxaca, colonne vertebrale du mouvement de 2006, occupe ainsi tous les jours le Zocalo face au palais gouvernemental pour denoncer une voie royale a la privatisation de l’Education publique et revendiquer un enseignement qui prenne en compte la diversite culturelle du Mexique… a suivre…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :